Phoque en Baie de Somme

Le phoque

Après avoir traversé une partie de la France, du Jura à la baie de Somme, soit une distance de 661 Kilomètres, et après avoir googlisé pour trouver un endroit pour dormir, nous avons finalement trouvé une agréable chambre d’hôte à Saint Valéry sur Somme. Mon idée au départ du Jura étant de photographier les phoques et de découvrir cette région. Le lendemain matin, après un bon petit déjeuner et une longue discussion avec notre logeuse, cette charmante femme avec qui j’ai pu parler longuement de ma passion pour la photographie et l’observation des phoques, la raison principale de mon voyage dans la région. Ayant obtenu de sa part des renseignements sur les lieux où les phoques s’étaient installés, je me suis donc rendu à cet endroit. Arrivé sur place ils étaient là ! De magnifiques adultes se reposaient sur un banc de sable à plusieurs dizaines de mètres, offrant un spectacle émouvant, mais malheureusement hors de portée de mon objectif. Il y en avait quelques-uns qui pêchaient dans la mer. Puis soudain j’aperçus sur autre un banc de sable, plus loin mais accessible à pied, un attroupement de badauds observant un bébé phoque que je distinguais à peine. Je m’écriais à pleine gorge : « Il y en a un, il y en a un !!!! ». Je courus comme un fou, mon matériel à la main. Arrivé sur place, un jeune phoque qui s’était éloigné de son groupe, faisait l’attraction. Il était bien sûr protégé par un garde qui veillait sur lui en empêchant la foule de s’en rapprocher et en essayant de lui faire rejoindre sa mère. Mais ce petit bonhomme n’était pas décidé à rejoindre ses congénères. J’en ai bien profité pour lui tirer le portrait. Le lendemain matin, direction le parc du Marquenterre https://www.baiedesomme.fr/lieu/1-14-5933-parc-du-marquenterre . J’ai pu photographier quelques oiseaux rester sur place pendant la période de migration. Ce parc propose des parcours le long de chemins qui en font le tour, jalonnés de huttes pour pouvoir photographier les oiseaux en toute tranquillité.

Il y a bien également un restaurant où nous avons pu déguster un bon repas à base de délicieuses salicornes et une boutique ou j’ai acheté un superbe billet aux couleurs du par cet qui me rappelle cette visite.

Fabrice Seguin

Fabrice Seguin

Photographe animalier utilisant du matériel Nikon, Benro, GoPro, Photoshop, lightroom CC, Créative Cloud.
Passionné par l'informatique et la conception de site web. Mais aussi par le bricolage et la mécanique.
Cycliste amateur dans ma jeunesse, deux fois champion de Normandie.
Musher (conducteur de chien de trainaux) pendant 25 ans avec de nombreux championnats de france et 8 trophés de Savoie.

Suivez-moi sur les réseaux.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires