Les origines du renard roux (Vulpes vulpes)

Le Renard roux appelé aussi Renard commun, Renard rouge ou, rarement encore, Goupil est une espèce de Canidés de taille moyenne. La longueur de son corps (tête et corps) varie de 58 à 90 cm avec une queue de 32 à 49 cm. La hauteur au garrot est de 35 à 40 cm et il pèse entre 4 et 10 kg. C’est un mammifère au pelage roux marqué de blanc sous le ventre et la gorge, au museau pointu, aux oreilles droites et à la queue touffue. L’espèce est classée dans l’ordre des Carnivores, mais il a un régime alimentaire omnivore à prédominance carnivore, et se nourrit surtout de rongeurs il peut en capture jusqu’à vingt en une heure et ce n’est pas moins de six à dix mille souris qu’il consomme et qu’il apporte à sa progéniture. Des lapins, mais aussi des insectes, des poissons ou des fruits. Il est ainsi très opportuniste, ce qui lui permet de s’adapter à des milieux très différents et de modifier son alimentation suivant le mois de l’année. Le Renard roux se reproduit, suivant la région, de décembre à février, pour une mise basse aux beaux jours (gestation d’environ 50 jours). Celle-ci s’effectue à l’abri d’un terrier, alors que, le reste de l’année, le renard vit presque exclusivement au grand air. Les petits sont d’abord nourris par le lait de leur mère, puis, petit à petit, le couple de parents leur apporte de la viande. Ils commencent à sortir du terrier au bout de quatre semaines, sont sevrés à neuf semaines, et, après avoir passé l’été avec leurs parents, ils se dispersent à l’automne. L’ampleur de la dispersion et la taille des portées varient suivant les ressources alimentaires du milieu et la mortalité, permettant à l’espèce de maîtriser ses effectifs. Son opportunisme et sa grande faculté d’adaptation, qui lui ont permis de coloniser une grande partie de l’hémisphère nord, en font un des mammifères les plus répandus de la planète. Le Renard roux est un animal considéré comme rusé, Il est chassé pour sa fourrure, pour le plaisir, pour ses déprédations sur les petits animaux d’élevage et aussi parce que le renard est un des vecteurs de la rage et de l’échinococcose alvéolaire. Le renard roux investit, petit à petit, les villes, se nourrissant de déchets et se réfugiant dans les parcs et jardins des quartiers résidentiels.